Défier mon regard sans que rien ne vacille,

Le climat, les saisons, icône aux bleux profonds.

Je dévalle à l'instant les marches, le trottoir immonde,

Je suis un garçon qui maudit les filles.

Combler le silence, imaginer le pire, l'abandon.

 

 Profitant du chemin qu'il me reste à parcourir,

J'admire les vitrines sous la pluie, au petit matin.

Je répère et ressasse en silence, je m'attends au pire,

Que quelqu'un vienne me prendre et ne plus lacher ma main.

 

 Toutes les lumières nous guideront,

Si tu m'entends à cet instant.

Toutes nos peurs disparaîtront,

Si tu m'entends à cet insatant.

 

 Laissons les prétextes de côté,

Osons dire ce que nous pensons vraiment.

Ne sombrons pas, revenons à la réalité,

Raison, nous n'avons pas toujours réellement.

 

Si tu m'entends à cet instant..... ton esprit, ton âme, ton sang se souviendront.

 

 

All Rights Reserved