Je n'ai plus peur de respirer,

Je n'ai plus peur de vivre.

Avant je m'éteignais,

Maintenant je me sens ivre.

 

L'ivresse qui me rend fou,

La folie est en moi.

Comme l'air peut-être doux,

Lorsqu'il souffle sur moi.

 

Mes souffrances et mes peines passées,

Quoiqu'il advienne je ne m'en debarraserai point.

elles me tiennent hors du temps, de la voie lactée

Mon bohneur me semble si loin.

 

Peu de gens me comprennent, ils me pensent fou,

Je ne peux leur en vouloir, ils sont si choux.

Ma déraison m'appartient,

Pour aujourd'hui et pour demain.

 

Je n'ai plus peur de respirer,

Quelqu'un veille à ce que je ne puisse m'étouffer...

 

 

All Rights Reserved